Consultation de thérapie brève, psychanalyse, ou d'orientation thérapeutique, près de République, entre Paris 10, Paris 11 et Paris 3, ou à Paris 16, près d'Auteuil.

Visites à domicile sur tout Paris, pour des consultations de psychothérapies (agoraphobie avec empêchement de sortie, lupus, etc...).

Entretiens psychologiques par internet (webcam), et mail.


Pourquoi consulter un Psychothérapeute ?

points d'interrogations de diverses couleurs et de diverses formes symbolisant les questionnements que l'on peut souhaiter poser à un psychothérapeute à Paris

 

 

Avant tout pour que vous puissiez aller mieux ! Même si le rythme pour aller mieux et que les méthodes pour y arriver sont variables. Non seulement, parce qu'il existe différentes méthodes psychothérapeutiques, mais surtout en raison des premières interactions patient-psychothérapeute qui se révèlent fragiles. Elles nécessitent souvent du tact et du temps, afin de découvrir un rythme personnalisé qui puisse soutenir un réel apaisement profond.

 

Et puis qu'est-ce qu'aller mieux ? Et pour qui ? C'est peut-être aussi l'un des multiples enjeux psychiques d'une psychothérapie que de pouvoir se déprendre d'un savoir prétendument objectif, valable pour tous, et pour personne, afin d'entendre ce qui jaillira de vérité, de la personne en consultation, pour qu'elle puisse aller mieux, en harmonie avec elle-même.

 


Comment se passe la psychothérapie à Paris que je propose ?

 

Chaque demande de psychothérapie est immanquablement singulière. Et mon écoute de psychothérapeute aussi. C'est cette écoute toute différente d'une écoute familiale ou simplement amicale, mais cependant sans jugement, active, et professionnelle, qui constituera la spécificité psychothérapeutique de nos échanges.

 

Cela permettra à cette démarche, souvent difficile à accomplir, de vous être pleinement bénéfique dans l'immédiat, et sur le long terme. Votre désir de consultation d'un psychothérapeute à Paris résulte certainement de plusieurs facteurs accumulés, et parfois emmêlés, qu'il sera important de cerner dans un premier temps.

 

Que ce soit, après un burn-out (au travail ou en famille), en raison d'une dépression (problèmes personnels ou existentiels), ou lorsque des angoisses récurrentes vous submergent à divers moments de votre vie : la psychothérapie pratiquée par un psychothérapeute agréé vous permettra de trouver les raisons et les moyens de reprendre le cours d'une vie qui semblait vous échapper.

 

C'est à prendre un autre temps, celui, non du repli sur votre difficulté, ou sur votre histoire, mais de son dépliage, en séance, et à l'aide de vos paroles, qui permettra le traitement psychothérapeutique.

 

Dans un échange dynamique et en confiance, il sera entendu ce qui ne pouvait plus, jusqu'à présent, se laisser écouter que par la souffrance et les symptômes.

 

En toute confidentialité, il s'agira de se saisir de ce que vous pourrez exprimer consciemment, ou non, pour tirer un fil qui dénouera les nœuds des complexes psychiques, des pensées, des émotions, qui vous entravent, et qui actuellement vous font souffrir.

 

 Je prends le temps d'écouter vos interrogations, pour laisser émerger un souffle, un rythme nouveau, afin de libérer votre propre voie/voix.

 

Repérer avec vous ce qui pouvait jusqu'à présent évoquer un empêchement à devenir ce que vous souhaitez, ou évoquer les difficultés qui vous gênent, sont des chemins que nous serons amenés à parcourir ensemble. Ils permettront de traverser la première étape du parcours thérapeutique, vers une découverte de votre potentiel créatif psychique.

 

Vous faire reconnaître dans un second temps, ce qui en vous peut désormais vous aider à résoudre vos problèmes sera l'aspect psychothérapeutique de mon travail avec vous, si vous souhaitez le poursuivre avec moi.

 

Vous sortirez de ce travail psychothérapeutique avec une énergie différente ou retrouvée, que vous pourrez orienter vers vos valeurs, votre éthique, votre accomplissement, votre désir.

 

Aller mieux, pour osez votre chemin autrement, voilà ce que je propose de vous aider à soutenir. Soit lors d'entretiens psychologiques, sur un point particulier, ou soit à l'occasion d'une psychothérapie analytique en face à face (psychothérapie brève) ou allongée (psychanalyse).

 


Approche des psychothérapies proposées

A/ Trouver votre psychothérapie

 

La consultation d'orientation psychothérapeutique (COT) permet de chercher ce qui dans le dédale des thérapies actuelles (plus de 400 formes différentes), pourrait vous convenir. Choisir une thérapie et choisir un thérapeute, sont les premières avancées à partir de vos questions vers des réponses qu'il sera important de prendre au sérieux. La consultation d'orientation thérapeutique est ce lieu où cette parole de recherche, votre parole, permet d'être prise au sérieux.

 

Le temps est pris pour comprendre votre problématique présente, la formuler et l'interroger ensuite au regard des possibilités thérapeutiques existantes, et des contraintes éventuelles formulées au moment de la consultation (temps, argent, etc.).

 

B/ Chercher un soutien psychologique ou psychothérapeutique

 

Les entretiens psychologiques de soutien psychothérapeutique aident à poser des mots et des émotions, sur ce qui peut être source de blocage, ou sur ce qui provoque malaise ou mal être. Ces entretiens psychologiques restent dynamiques, mais sont ressentis comme moins intrusifs pour des personnes qui ne souhaitent pas s'engager dans un travail de compréhension profonde. Le résultat ne sera pas le même que pour une psychothérapie analytique brève ou une psychanalyse. Mais déjà les difficultés qui pourront être appréhendées et cernées pourront trouver un lieu de paroles et d'écoute sans jugement, redonnant un pouvoir sur vous-mêmes.

 

Ces entretiens opèrent dans le sens d'un soutien ou d'une aide à la décision. Ils permettent une ouverture à d'autres choix, à d'autres manières de se penser ou de se réfléchir au milieu des autres. C'est un travail au présent et sur le présent de votre problème, sans faire l'impasse sur ce qui peut dans vos paroles en révéler parfois une répétition.

 

Les entretiens psychothérapeutiques se concentrent sur l'actualité de votre difficulté et sur la résolution de cette difficulté, avec les ressources qui vous sont propres, en les découvrant, ou en les initiant.

 

À l'issue de ces entretiens une demande de psychothérapie peut émerger ou pas. Ce n'est pas là l'essentiel. L'essentiel s'inscrit dans la créativité qui en séance permettra à votre parole pleine et autonome de se (re)découvrir pour vous permettre de vous faire confiance.

 

Les entretiens peuvent être réguliers (hebdomadaires, ou bi-mensuels, ou mensuels) ou aléatoire (sur demande, par exemple) sur une période de 6 à 8 mois environ. La fréquence des séances dépendra de ce qui pour chacun est possible, au moment des entretiens et sera établie lors des séances préliminaires.

 

C/ Choisir la thérapie brève ou la psychanalyse

 

La psychothérapie que je pratique dans mon cabinet à Paris 10, engage à une autre traversée de soi-même et de ses problématiques. Deux possibilités vous seront proposées selon votre problématique et votre demande, soit nous envisagerons une thérapie brève de type analytique et intégrative (cognitive, relaxation) (1 séance par semaine), soit nous envisagerons une psychanalyse de type classique (2 séances par semaine).

 

Ces deux méthodes permettent une traversée singulière des symptômes, grâce à la mise en place d'un cadre (séances régulières, écoute particulière de l'analyste, bienveillance, neutralité, etc.).

 

Il s'agit d'une traversée psychothérapeutique, réalisée à partir de votre discours, et au plus profond de ce que vous exprimerez. Nous chercherons ensemble, et à un rythme qui sera souvent celui en rapport avec les traumatismes et les conflits enfouis, une voix pour les porter, et une oreille pour les entendre. Nous chercherons les causes les plus singulières et inconscientes des actions, des pensées, des émotions, grâce à la méthode des associations libres, initiée par le Docteur Sigmund Freud, puis réappropriée par le Docteur Jacques Lacan et réinventée par d'autres psychanalystes et psychothérapeutes.

 

L'accompagnement du psychothérapeute y est différent que lors d'entretiens thérapeutiques psychologiques de soutien. La scansion originale proposée peut surprendre. Mais elle invite à la découverte réflexive de soi-même, pour des eurêka en séance, mais aussi hors de la séance, afin de découvrir ce qui a pu se constituer à l'insu de votre conscient et qui a semblé vous freiner, ou vous diriger, jusqu'à présent.

 

La psychothérapie analytique brève intégrative et la psychanalyse permettent de se rapprocher de soi-même de manière authentique. Les artifices et protection du consensuel, de la morale, de la bienséance, de la culture sont réappropriés dans le cadre de votre propre éthique. Celle à laquelle vous souhaitez désormais adhérer vraiment, afin de pouvoir en proposer toutes les applications pratiques, dans votre vie courante. Une créativité nouvelle alors émergera. Votre choix de vie sera plus assumé. Vous répondrez sans angoisse paralysante aux situations rencontrées. Vous pourrez soutenir vos envies et vos rêves, grâce à ces moments singuliers de conscience particulière que la psychothérapie analytique ou la psychanalyse vous aura fait découvrir.

 

La fréquence des séances impacte souvent sur la durée de la psychothérapie, des séances rapprochées (hebdomadaires, bi-hebdomadaires) sont en général recommandées sur une période de un à deux ans, pour la thérapie brève intégrative et sur une période un peu plus longue pour la psychanalyse.

 


Quels problèmes la psychothérapie peut-elle résoudre ?

La psychothérapie permet d'apaiser un burn-out, une dépression, des angoisses, réduire l'impact des tocs, et des phobies, et aide à faire face aux situations suivantes concrètes de la vie :

  • Traverser des difficultés ou des ressentis précis  (sentiment d'échec dans les relations, trouble physiologique inexpliqué, sentiment d'épuisement en famille ou au travail : impressions de subir un burn-out , comportement addictif ou de repli (dépression), interrogations identitaires ou sexuelles (homosexualité, bisexualité, trans-genre), peur d'aller vers les autres, impression d'être différent(e) ou d'être incompris(e), souffrir du regard des autres, ne pas se trouver à la hauteur dans certaines situations, ne pas s'aimer, ne pas arriver à parler en public, ...)

  • Comprendre une situation conflictuelle avant qu'elle ne dégénère trop (relation de voisinage, prévention du harcèlement moral ou sexuel, adoption difficile, pourquoi je suis toujours pris dans des rixes ? ...)

  • Analyser les raisons de certains affects, à l'exemple de la tristesse, de l'angoisse, ou de la colère, qui se répètent régulièrement et empêchent de vivre,

  • Essayer d'entendre pourquoi des comportements voulus peuvent être freinés dans leur accomplissement (Pourquoi je n'arrive pas à progresser dans la hiérarchie de l'entreprise où je suis ? Pourquoi je n'arrive pas à changer de travail ? Pourquoi je lui mens alors que je l'aime ? Pourquoi je n'arrive pas à divorcer ou à me marier?...)

  • Discerner des logiques personnelles à l’œuvre lors de difficultés de communication (Pourquoi je n'arrive pas à me "faire entendre" de mes enfants ? Pourquoi mes amis ne me parlent plus ? Pourquoi mes parents ne me comprennent pas ?...)

  • Faire un point sur ce qui se passe dans ma vie (Peur d'aller en cours; relations insatisfaisantes avec les autres; Pourquoi je m'ennuie ? ; Pourquoi je prends toujours des risques ? ; Crainte de décider ou de choisir; Pourquoi je n'arrive plus à me concentrer ? ; Pourquoi j'ai peur d'être une "mauvaise" mère ou de faire mal à mon enfant ? Pourquoi je ne veux pas me marier avec la personne que j'aime ? Pourquoi je veux (ou pas) des enfants ? ; Doutes sur ma vie ; difficultés scolaires ou étudiantes...)

  • Être accompagné lors d'une épreuve personnelle (harcèlement, divorce, deuil, déménagement, maladie de soi-même ou d'un proche, accouchement difficile, licenciement ou nouvel environnement professionnel ou scolaire, victime d'un procès, d'un acte malveillant ou d'un événement de la vie : Pourquoi je n'arrive pas à rebondir ? Est-ce que je somatise ?...).

  • Choisir une thérapie en fonction de ses besoins et de ses émotions, actuels.